Un nouveau sondage révèle une tendance à la conduite dangereuse dans les zones scolaires




À l’approche de la rentrée scolaire, la CAA présente des résultats de recherche quelque peu troublants les parents ont constaté une augmentation des pratiques de conduite dangereuses dans les zones scolaires. Les deux comportements les plus risqués lorsque les gens conduisent dans une zone scolaire sont la vitesse et la distraction au volant.

Malheureusement, le comportement des parents eux-mêmes est souvent en cause. Ils n’utilisent pas les endroits désignés pour déposer ou ramasser les enfants, se stationnent illégalement, conduisent de façon inattentive et ils font de la vitesse. Les limites de vitesse sont habituellement plus basses dans les zones scolaires et avec raison, même si elles peuvent vous sembler ridiculement basses. Lors d’un accident, si un automobiliste frappe un piéton en roulant à 30 km/h, la personne sera blessée, mais elle ne subira probablement pas de blessures graves ou potentiellement mortelles. Toutefois, le fait de conduire à 40 km/h – seulement 10 km/h de plus – augmente grandement ce risque.

Les parents soucieux de la sécurité des enfants peuvent contribuer à rendre les routes plus sécuritaires pour leurs enfants et les autres étudiants. Commencez par adopter de bonnes habitudes de conduite, comme de vous donner suffisamment de temps pour déposer ou ramasser les enfants et respecter les règlements de la zone scolaire. Tous les automobilistes doivent éviter les sources de distraction au volant et respecter les limites de vitesse. N’oubliez pas d’écouter les élèves-brigadiers – il est facile de les repérer. La brigade scolaire de la CAA compte près de 70 000 élèves-brigadiers provenant de différentes régions du Canada qui travaillent bénévolement tous les jours d’école.

Les enfants peuvent également contribuer à la sécurité scolaire. Si vous conduisez vos enfants à l’école le matin, demandez-leur de préparer tout ce dont ils ont besoin la veille ce qui vous permettra de partir plus tôt et d’avoir plus de temps. Vous pouvez également stationner à quelques coins de rue de l’école. Une petite marche matinale avec vos enfants vous évitera les désagréments du stationnement, réduira le stress et vous profiterez même d’une dose supplémentaire d’exercice.

Si vos enfants reviennent de l’école par autobus scolaire, rappelez-leur d’attendre dans un endroit sécuritaire à l’écart de la route et de ne pas distraire le chauffeur pendant qu’il conduit. S’ils marchent ou font du vélo, dites-leur de s’assurer d’avoir le temps de se rendre et de porter les équipements de sécurité nécessaires.

Pour en savoir davantage, consultez le site caa.ca/fr/zonesscolaires.

 

Source: L’édition Nouvelles

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire