Les secrets pour garder la forme et rester en santé pendant les Fêtes




Dans l’effervescence et la frénésie du temps des Fêtes, il arrive souvent que la santé est reléguée au second plan. Cependant, quelques règles toutes simples peuvent changer la situation. Voici comment s’y prendre.

Soyez actif. Étant donné que leur emploi du temps est davantage chargé pendant cette période, les gens ont tendance à abandonner leur routine d’entraînement et ils perdent alors tous les bénéfices associés à l’exercice. Par ailleurs, il est important de bouger et d’être actif si l’on fait de longs trajets en voiture ou en avion pour aller visiter la famille et les amis. Thrombose Canada recommande de prendre des petites pauses pour se dégourdir les jambes lors de ces déplacements afin de détendre ses muscles et de réduire le risque de formation de caillots, ou une thrombose, associé à l’inactivité.

Pensez à vous amuser plutôt qu’à manger. Au lieu de faire en sorte que les repas à haute teneur calorique soient le clou de vos célébrations, faites plutôt l’expérience de traditions « actives » en allant, par exemple, couper l’arbre de Noël ou patiner. Vous prenez plaisir à déguster vos plats préférés et à boire de délicieux cocktails? Gâtez-vous pendant une soirée, et non toute la semaine, afin d’éviter de trop manger. Pendant la période des Fêtes, prenez part à un projet qui vous passionnera, comme le classement des photos de famille, afin de vous tenir occupé.

Soyez généreux envers vous-même. Rappelez-vous qu’en cette période, vous êtes susceptible de dépasser vos limites et d’en faire trop; assurez-vous donc de nourrir votre esprit et votre corps. Restez hydraté, dormez suffisamment et faites preuve de souplesse quand tout ne se déroule pas comme prévu.

Sachez reconnaître les symptômes indiquant une affection grave. Il est normal de ressentir un peu d’anxiété et de la fatigue lorsque les obligations sociales et familiales sont plus nombreuses. Mais si vous savez reconnaître les symptômes qui indiquent la présence d’un problème de santé plus grave, vous serez en mesure de déterminer s’il s’agit d’une tension attribuable à cette période de réjouissance ou si vous devez consulter votre médecin. Par exemple, les symptômes de la fibrillation auriculaire, comme un rythme cardiaque rapide et de la fatigue, peuvent être associés au stress, mais il s’agit d’une affection qui peut mener à d’autres complications et nécessite des soins médicaux.

Pour obtenir davantage de renseignements, consultez le site thrombosecanada.ca

Source: L’Edition Nouvelles

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire