Réussir des études supérieures tout en étant atteint de TDAH




Le passage du secondaire aux études postsecondaires est une étape difficile pour plusieurs. Moins de rappels au quotidien concernant les devoirs, les repas et l’exercice physique, et plus de libertés et de responsabilités… facile de perdre le fil! Selon un récent sondage de Purdue Pharma (Canada), le quart des jeunes Canadiens ont trouvé cette expérience difficile en raison du manque d’encadrement.

Pour les jeunes ayant un trouble du déficit de l’attention avec/sans hyperactivité (TDAH), un trouble neurobiologique qui peut causer une difficulté à moduler l’attention, l’activité et les impulsions, cette transition peut se révéler encore plus ardue.

Voici quelques conseils pour faciliter ce processus:

  • Prévoyez un endroit calme, épuré et ordonné pour dormir et étudier. En étudiant chaque jour au même endroit, vous envoyez à votre cerveau le message qu’il est temps de travailler et minimisez les sources de distraction potentielles. Laisser le matériel scolaire près de la porte, bien en vue, en prévision des classes constitue également un bon rappel visuel.
  • Dressez la liste de vos tâches matinales et gardez-la à portée de main. Elle doit être brève, trois à cinq tâches tout au plus. Trouvez-lui un endroit visible, sur un miroir ou un mur, ou transcrivez-la dans votre téléphone intelligent.
  • Divisez les tâches. Avant de commencer un long projet, déterminez le temps total que vous voulez y consacrer et réglez votre alarme. Ensuite, fixez des délais pour chaque portion du travail. Ainsi, vous vous sentirez moins dépassé par les longs exercices.
  • Pensez à télécharger une application bloquant les sites Web pour minimiser les distractions. Les navigateurs Web proposent des programmes gratuits qui empêchent temporairement l’accès à certains sites et réseaux sociaux. Créez une liste « zéro distraction » et activez-la dès que vous avez besoin de vous concentrer.
  • Demandez de l’aide à votre établissement d’enseignement. Sur présentation d’une preuve de votre diagnostic de TDAH, vous pourriez avoir accès à de l’aide particulière et à certains arrangements. Des établissements ont même des ressources pour vous aider à gérer votre temps et proposent un mode d’examen différent ou encore plus de temps pour les devoirs.

« Il est crucial que les étudiants ayant un TDAH puissent respecter leurs engagements et leur horaire quotidien », explique Dre Annick Vincent, psychiatre et spécialiste du TDAH. « Comme leurs symptômes peuvent évoluer dans le temps, on leur recommande de poursuivre leur suivi régulier avec leur médecin, psychologue ou conseiller pour les aider à maintenir le support et les stratégies pour mieux réussir. »

Pour en savoir plus sur le TDAH, visitez le site du Centre for ADHD Awareness, Canada au http://caddac.ca/adhd/french-pages/.

Source: L’Edition Nouvelles

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire