Premiers soins aux animaux de compagnie : Soyez prêt




Les premiers soins représentent les soins immédiats que les propriétaires d’animaux de compagnie doivent assurer dans certains types de situations d’urgence.

Scarlett Wong est une technicienne vétérinaire autorisée et est titulaire d’un certificat de spécialiste en médecine d’urgence et en soins intensifs (VTS-ECC). Elle fait remarquer qu’une erreur courante des propriétaires d’animaux de compagnie consiste à « attendre » que la santé de leur animal s’améliore d’elle-même.

« Dans certaines situations, l’efficacité des traitements est assujettie au temps de réaction, mentionne Mme Wong. Par exemple, les chances de survie d’un animal de compagnie qui a ingéré un poison sont bien meilleures s’il est traité dans les deux heures suivant l’ingestion que s’il est traité une journée plus tard. »

Les propriétaires d’animaux de compagnie doivent consulter un vétérinaire si l’état de leur animal les préoccupe et ils peuvent apporter leur aide en prodiguant les premiers soins de base avant qu’un vétérinaire ne soit vu.

Saignement

Si votre animal de compagnie saigne, Mme Wong indique qu’il faut délicatement comprimer la région blessée avec un linge propre jusqu’à ce que le saignement soit contrôlé.

Respiration

Si votre chat ou votre chien cesse de respirer, la réanimation cardiopulmonaire (RCP) peut être effectuée afin de maintenir l’apport de sang et d’oxygène au cerveau jusqu’à ce que le cœur recommence à battre de lui-même.

Mme Wong souligne qu’il faut constater un soulèvement et un abaissement de la poitrine de l’animal pendant 10 à 15 secondes.

« Si l’animal demeure inconscient et qu’aucun mouvement de la poitrine n’est perceptible, ajoute-t-elle, les manœuvres de RCP doivent être entreprises immédiatement afin de sauver la vie de l’animal. »

Pour effectuer la RCP de base, suivez les étapes suivantes :

  • Voies respiratoires : Ouvrir la gueule de l’animal et s’assurer que les voies respiratoires sont dégagées. Retirer toute obstruction.
  • Respiration : Fermer hermétiquement la gueule de l’animal tout en allongeant son cou pour ouvrir encore davantage les voies respiratoires. Couvrir les narines de l’animal avec la bouche pour assurer l’étanchéité des voies respiratoires. Insuffler deux respirations complètes dans les narines de l’animal par 30 compressions de la poitrine.
  • Circulation : Étendre l’animal sur le côté sur une surface plane. Placer une main sur le cœur pour les chats et les petits chiens. Pour les chiens de plus grande taille, placer les deux mains sur la zone la plus large de la poitrine.
  • Comprimer 30 fois à un rythme de 1:1 à une profondeur équivalant à 1/3 à 1/2 fois la largeur de la poitrine, et faire suivre de deux respirations complètes insufflées dans les narines de l’animal.
  • Après deux minutes complètes du cycle compressions/respiration, vérifier si l’animal respire par lui-même. Poursuivre ce cycle pendant le trajet jusqu’à la clinique vétérinaire.

Mme Wong suggère de consulter votre équipe de soins vétérinaires pour en apprendre davantage au sujet des premiers soins aux animaux de compagnie et des ateliers de RCP dans votre région.

Source: Institut canadien de la santé animale

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire