Comment parler aux ados de la conduite sous l’emprise de la drogue




Les parents ont parfois de la difficulté à aborder certains sujets avec leurs enfants, mais une des conversations les plus importantes concerne la conduite sous l’effet de la drogue. Les jeunes forment encore le groupe le plus important de conducteurs qui meurent dans des accidents de la route et qui ont eu un résultat positif au test de dépistage des drogues ou de l’alcool. Toutefois, lors d’un sondage de Santé Canada, seulement 11 % des parents ont indiqué avoir discuté avec leurs ados des risques de conduire sous l’emprise de la drogue. Le pourcentage n’est que de 4 % lorsque l’on demande aux ados de ces mêmes parents si ceux-ci ont discuté de la conduite et des drogues.

En tant que parent, vous avez un rôle fondamental à jouer afin d’enseigner à vos enfants à conduire de façon responsable. Voici quelques conseils pour amorcer un dialogue productif qui favorisera la sécurité de vos jeunes lorsqu’ils prennent le volant.

  • Recherchez les occasions – Il est toujours plus facile d’aborder un sujet lorsqu’il est mentionné lors d’une conversation comme lorsque vous discutez de l’actualité. Réfléchissez à l’avance aux points les plus importants dont vous désirez discuter afin de ne pas parler de façon impulsive lorsque l’occasion se présentera ou si vos jeunes posent des questions.
  • Attardez-vous aux faits – Indiquez à vos enfants que vous voulez tout simplement les aider à prendre les bonnes décisions en les renseignant sur des points qu’ils ne connaissent peut-être pas. Expliquez-leur que même une toute petite quantité de drogue ou d’alcool peut affaiblir les facultés, affecter leur perception et ralentir leurs temps de réaction lorsqu’ils sont au volant. Rappelez-leur que contrairement à la croyance populaire, conduire après avoir fumé du cannabis n’est pas plus sécuritaire que de conduire en état d’ébriété.
  • Précisez pourquoi vous êtes inquiet – Faites comprendre à vos enfants que votre priorité est leur bien-être et que vous êtes inquiet parce qu’il est à la fois dangereux et illégal de conduire sous l’effet de la drogue. Vous pouvez mentionner que la marijuana est la deuxième substance la plus souvent détectée chez les conducteurs qui perdent la vie dans des accidents de la route au Canada. S’ils sont impliqués dans une collision, ils devront faire face à des conséquences sérieuses s’ils sont accusés de conduite avec les facultés affaiblies – confiscation du permis de conduire, amendes, accusations criminelles et même une peine de prison.
  • Mentionnez les dangers pour les passagers – Lors d’un sondage de Santé Canada, 15 % des étudiants de 7e à la 12e année ont affirmé avoir déjà été un passager à bord d’un véhicule conduit par quelqu’un ayant consommé du cannabis dans les deux heures précédentes. Expliquez à vos enfants qu’il est risqué de se retrouver à bord d’une voiture conduite par une personne dont les facultés sont affaiblies, et qu’ils peuvent toujours compter sur vous pour les raccompagner à la maison si cela s’avère nécessaire.
  • Donnez le bon exemple – Vous êtes le modèle de comportement le plus important pour vos ados et ils ont besoin de votre soutien pour avoir une vie saine et heureuse. Assurez-vous de prêcher par l’exemple en adoptant des comportements sécuritaires au volant et en ne conduisant jamais si vos facultés sont affaiblies. Discutez des différentes options à leur disposition si jamais ils ne sont pas en état de conduire, comme de désigner un conducteur, appeler un taxi ou un service de covoiturage, ou passer la nuit chez un ami.

Pour en savoir davantage, consultez le site canada.ca/cannabis

Source: L’Edition Nouvelles

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire