Le Parc olympique inaugure la place Nadia-Comaneci




C’est aujourd’hui que le président-directeur général du Parc olympique, Michel Labrecque, inaugure la place Nadia-Comaneci en compagnie de l’athlète dont elle porte le nom, la reine des Jeux de 1976 elle-même, qui est présente pour l’occasion.

Inauguré en 1986 en l’honneur notamment des pays ayant remporté une médaille d’or aux Jeux olympiques de 1976, cet espace commémoratif qui portait le nom de place des Vainqueurs et qui est situé entre le Biodôme, le Centre sportif et la Tour de Montréal, a subi une cure de rajeunissement majeure au coût de 1,4 M$ dans le cadre plus général du plan d’immobilisations du Parc olympique. C’est dans ce contexte de réfection et à l’occasion de la tenue des Championnats du monde de gymnastique artistique FIG 2017 que le conseil d’administration du Parc olympique souhaitait, par ce geste, inscrire dans la pierre le nom de cette femme extraordinaire.

« Mme Comaneci, ou plus simplement Nadia, incarne les Jeux olympiques de Montréal. Sa vie d’athlète et sa vie personnelle sont exceptionnelles », a déclaré le président-directeur général du Parc olympique, M. Michel Labrecque. « Elle fût et demeure une source d’inspiration, comme en témoignent son engagement et son implication inlassable à promouvoir la gymnastique. Lors des Jeux de la XXIe Olympiade, nous avons, d’une certaine façon, adopté cette jeune fille svelte et gracieuse. Nous souhaitons que ce lieu symbolique témoigne de l’affection que toute la population lui voue », poursuit-il.

« C’est une immense fierté pour moi et aussi pour toute la communauté gymnique internationale, car la gymnastique sera à jamais liée au Stade olympique et à la ville de Montréal. Je remercie le Parc olympique de nous faire un tel honneur », a de son côté commenté Nadia Comaneci.

La place Nadia-Comaneci arbore bien évidemment son nom, une image de sa silhouette athlétique, sa note parfaite et un texte explicatif en français, mais également en anglais et en roumain, langue maternelle de Mme Comaneci.

Deux nouveautés dans le design de la place Nadia-Comaneci ont également été dévoilées. Outre les Vainqueurs, dont les noms figurent sur les plaques en bronze d’origine (1986) et qui ont été restaurées, les noms de tous les athlètes (plus de 6 200) ayant participé aux Jeux de 1976 se trouvent désormais gravés sur cette place. « Avec la collaboration du Comité olympique canadien (COC) et du Comité international olympique (CIO), nous avons pu inscrire les noms de tous les athlètes afin de préserver la mémoire de ces hommes et de ces femmes qui ont participé à cette grande fête du sport et de la jeunesse », renchérit Michel Labrecque.

De plus, un texte explicatif portant sur le boycott d’une vingtaine de pays africains a été apposé pour expliquer le contexte de leur retrait des Jeux de 1976, dans une perspective plus vaste de devoir de mémoire dans lequel le Parc olympique s’est engagé.

Deux points de vue
L’installation présente un design épuré qui révèle deux points de vue. Le premier est au niveau de la promenade, avec le repositionnement et le nouvel éclairage des plaques commémoratives de bronze existantes, les drapeaux des pays participants et les textes explicatifs. Un éclairage savamment dissimulé sous le revêtement en acier inoxydable perforé du parapet projette le soir venu une lumière accueillante sur le pourtour de la place.

Le second point de vue est visible à partir du sommet de la Tour du Parc olympique, où les visiteurs pourront apercevoir les anneaux olympiques éclairés, grâce à un jeu de lumières à diodes électroluminescentes (DEL). Une attention particulière a également été portée pour minimiser l’impact de cet éclairage ambiant auprès des riverains. La place s’illuminera tous les jours, selon le coucher du soleil, pour le plus grand plaisir des visiteurs et des passants qui fréquentent ce lieu hautement touristique.

Sous la supervision de l’équipe Ingénierie, construction et entretien de la Régie des installations olympiques et du chargé de projet Abdalah Adamou Maiguizo, la place Nadia-Comaneci a été conçue par la firme d’architectes Cardin Ramirez Julien, en collaboration avec les firmes Dupras Ledoux inc., SNC- Lavalin et SOVERDI. Les travaux, quant à eux, ont été réalisés par la compagnie Développement Atrium inc.

 

SOURCE Parc olympique

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire