Mieux connaître le zona




Le zona (ou herpès zoster) est une infection virale des nerfs qui est douloureuse et qui peut entraîner de graves complications. Les personnes qui souffrent du zona décrivent leur douleur de différentes façons : une sensation de brûlure, une douleur pulsatile, en coups de poignard ou sous forme d’élancements.

Selon l’Agence de la santé publique du Canada, le zona est causé par le virus zona-varicelle, qui est aussi responsable de la varicelle. Si vous avez eu la varicelle, le virus demeure latent dans les cellules nerveuses de votre organisme et il peut réapparaître en tout temps sous forme de zona. Bien qu’elle soit plus fréquente chez les personnes de plus de 50 ans, quiconque a eu la varicelle est susceptible d’être atteint de zona.

Le zona est une éruption cutanée boursouflée et douloureuse qui peut durer plusieurs semaines. Bien que l’éruption survienne généralement dans une région délimitée du corps, comme le torse, le zona peut également toucher le visage et les yeux.

Dans le cas de Cathy Dillon de Toronto, âgée de 61 ans, c’est lors d’un rendez-vous à son salon de coiffure que les premiers signes du zona ont été décelés. En effet, c’est son coiffeur qui a découvert un amas de points rouges sur son cuir chevelu. Son éruption cutanée s’est graduellement propagée sur un côté de sa tête et de son visage, tout près de son œil. « J’ai dû consulter un spécialiste pour m’assurer que le zona n’avait pas atteint mon œil », explique-t-elle, car lorsque le zona touche les yeux, cela peut entraîner une perte de la vision.

Non seulement l’éruption s’étendait, mais elle était de plus en plus douloureuse. « La douleur était insupportable, comme si mon visage était en feu », a précisé Mme Dillon.

On estime que près d’une personne sur trois sera atteinte de zona au cours de sa vie. Chez la plupart des gens, la douleur disparaît après la guérison de l’éruption cutanée, mais, chez d’autres, le zona peut causer une névralgie à long terme. La névralgie qui accompagne le zona peut être grave (on parle alors de névralgie postzostérienne ou NPZ), et elle peut durer des mois, voire des années après la guérison de l’éruption cutanée.

Dans plusieurs cas, cette névralgie qui persiste à long terme peut entraîner des complications susceptibles de nuire aux activités quotidiennes courantes telles que marcher et dormir, et aux activités sociales. La douleur peut être invalidante et causer une perte d’autonomie, de l’anxiété et même une depression.

Symptômes couramment associés au zona :

  1.  Une douleur, des démangeaisons ou une sensation de fourmillement sur un côté du corps ou du visage.
  2.  Une éruption cutanée qui apparaît sur le même côté quelques jours plus tard.
  3.  L’éruption cutanée douloureuse se propage sous la forme d’une bande du côté gauche ou droit du corps ou du visage; de petites cloques apparaissent, puis sèchent généralement sur une période de 7 à 10 jours et disparaissent après 2 à 4 semaines.
  4.  Les personnes atteintes peuvent également faire de la fièvre, avoir des maux de tête, des frissons et des maux d’estomac.
  5.  La douleur névralgique est exacerbée par un vent léger ou le contact d’un vêtement sur la peau.

Pour de plus amples renseignements concernant le zona, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Cette information est fournie par Merck.

Source: L’Edition Nouvelles

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire