L’eczéma n’affecte pas uniquement la peau




Si votre enfant fait partie des 10 à 15 % de petits Canadiens et Canadiennes atteints d’eczéma, vous savez que certaines journées sont plus difficiles que d’autres.

Les symptômes et les traitements de l’eczéma peuvent être une source de stress pour un enfant tout comme les moqueries. Les taquineries de ses camarades peuvent affecter son estime de soi, son humeur, sa confiance en lui et ses relations. Selon un sondage réalisé en 2016 par la National Eczema Association américaine, plus de 20 % des enfants souffrant d’eczéma sont victimes d’intimidation à l’école à cause de leur condition.

Si votre enfant souffre d’eczéma, vous pouvez prendre sa défense auprès des autres parents, des camarades de classe et des professeurs et les éduquer. Ce faisant, vous pouvez contribuer à éliminer les préjugés et à faire comprendre aux gens que l’eczéma n’est pas une maladie contagieuse.

« Les enfants se sentent souvent laissés de côté, soit parce qu’ils sont incapables de participer à certaines activités ou parce que leurs camarades les taquinent au sujet de l’apparence de leur peau », explique Amanda Cresswell-Melville, présidente de la Société canadienne de l’eczéma, elle-même atteinte d’eczéma tout comme ses deux enfants. « C’est la raison pour laquelle il est essentiel que les parents et les professeurs s’impliquent pour aider l’enfant à surmonter les aléas de cette condition. »

Comme l’eczéma est une maladie chronique qui doit être gérée sur une base quotidienne, le traitement lui-même représente un défi.

« Au Canada, nous avons plusieurs médicaments sur ordonnance approuvés pour traiter l’eczéma », explique la Dre Danielle Marcoux une dermatologue pédiatrique de Québec. « Un des traitements que je prescris souvent dans ma pratique est le tacrolimus, un onguent topique sans stéroïdes qui aide à soulager les démangeaisons et à traiter les lésions. Ce médicament peut prolonger les périodes de rémission lorsqu’il est utilisé entre les poussées sur les régions problématiques qui sont les plus souvent affectées. »

Pour en savoir davantage, consultez votre dermatologue et allez à eczemacanada.ca.

Source: L’Edition Nouvelles

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire