La surprenante histoire épicée du sel




Appelé « l’or blanc » au Moyen-Âge à cause de sa grande valeur commerciale, le sel s’est frayé un chemin coloré au cours de l’histoire de l’humanité. Au Canada, grâce à la découverte du grand bassin de sel du Michigan en 1867, le sel est devenu un aliment de base des foyers canadiens depuis la Confédération. Étant le seul minéral consommé par les humains, le sel est le héros historique méconnu de l’univers des épices.

Voici quelques faits intéressants concernant le sel :

Votre salaire a des racines salées. Les soldats romains étaient parfois payés avec du sel, ce qui a entrainé la création du mot « salaire », dérivé du mot latin sal qui signifie « sel ». Par la suite, il y a eu la phrase « vaut son pesant de sel », car le sel est devenu la monnaie officielle de l’Éthiopie (alors appelée l’Abyssinie) aux 18e et 19e siècles.

Le sel a été découvert accidentellement au Canada. Lorsque l’entrepreneur Samuel Platt entreprit ses travaux de forage pour trouver du pétrole à Goderich, en Ontario, il y a 150 ans, il ne se doutait pas qu’il allait trouver du sel. Platt et son entreprise, la Goderich Petroleum Company, ont fait une remarquable découverte en creusant le sol jusqu’à une profondeur de 294 mètres, lorsqu’ils ont frappé le grand bassin de sel du Michigan, à 36 mètres de leur objectif initial. L’entreprise changea rapidement de nom pour devenir The Goderich Salt Works et elle commença ses travaux de batée de sel en 1867, l’année de la création de la Confédération canadienne. La compagnie qui allait éventuellement devenir Sifto produit toujours du sel et célèbre cette année son 150e anniversaire.

Le sel a contribué à façonner l’histoire et la civilisation humaines. Au Canada et à travers le monde, le sel a permis l’homme de briser sa dépendance aux aliments frais. En effet, grâce à ses propriétés préservatrices, il fut possible d’expédier des aliments préservés dans du sel sur de longues distances. De plus, le sel était utilisé comme antiseptique, comme antibactérien, et comme antidote contre certains poisons.

Le sel a sauvé des vies. La phrase « prendre avec un grain de sel » fait référence à l’antidote recommandé régulièrement pour protéger les gens de certains poisons et l’un des ingrédients était le sel. Les menaces d’empoisonnement n’étaient pas considérées trop dangereuses, car elles étaient « prises avec un grain de sel ».

Des travailleurs inspectent un rocher de sel dans un bassin à Saskatoon.

www.leditionnouvelles.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire