Des conseils pour aider les aînés à mieux voyager




Prendre l’avion durant la haute saison estivale peut présenter des défis, surtout pour les aînés à mobilité réduite ou ayant des besoins médicaux spéciaux. Heureusement, l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) a de l’information qui facilitera leur passage au point de contrôle.

La plupart des liquides rangés dans les bagages de cabine doivent être dans des contenants de 100 ml (3,4 oz) ou moins; toutefois, cette règle ne s’applique pas aux médicaments sur et sans ordonnance. Ils peuvent être transportés en plus grandes quantités, mais on doit les laisser dans l’emballage original du fabricant ou veiller à ce qu’une étiquette pharmaceutique permette de les identifier facilement.

De plus, les passagers ont droit à deux bagages de cabine, mais les fournitures médicales, l’équipement médical et les aides à la mobilité ne sont pas visés par cette limite.

Pour les passagers à mobilité réduite, l’ACSTA offre des cannes en céramique pour franchir le détecteur de métal. Les passagers en fauteuil roulant ou ayant un dispositif médical implanté (stimulateur cardiaque, stomie ou des implants métalliques) peuvent choisir d’autres options et devraient communiquer leurs besoins avec l’agent. Une fouille privée est également toujours disponible.

Pour obtenir d’autres conseils sur le contrôle à l’aéroport, visitez le site web, l’application ou les médias sociaux de l’ACSTA. Des agents peuvent également répondre à vos questions lorsque vous composez le 1 888 294-2202 durant les heures d’affaires.


Source: L’Edition Nouvelles

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire