Comment éviter de contracter l’hépatite lors des soins de beauté et des traitements médicaux




Saviez-vous que des soins esthétiques et des soins de santé de routine, que ce soit une manucure ou un traitement d’acupuncture, peuvent vous exposer à un risque accru d’hépatite B et C si les instruments utilisés ne sont pas bien stérilisés? Ces infections sont plus fréquentes qu’on ne le croit : environ 245 000 Canadiens seraient touchés par l’hépatite C, et on estime que 44 % des personnes infectées par le virus ignorent qu’elles le sont.

Une personne peut vivre avec l’hépatite C pendant 20 à 30 ans – voire plus longtemps – sans se sentir malade. Pendant toutes ces années, le virus endommage lentement le foie, ce qui finit par empêcher l’organe de bien fonctionner. Le foie est un organe vital pour le corps humain, car il aide notamment à combattre les infections, à dégrader les toxines et à digérer les aliments.

Par ailleurs, on estime que moins de 1 % de la population canadienne est atteinte d’hépatite B aiguë ou chronique. Cependant, les symptômes peuvent prendre de deux à six mois avant de se manifester, et se manifestent chez seulement 50 % des gens; de nombreuses personnes ignorent qu’elles sont infectées par ce virus. Bien que vous puissiez recevoir un vaccin pour vous protéger contre l’hépatite B, il est à noter qu’il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C.

Le virus entre dans le sang par des lésions cutanées ou par les muqueuses du nez ou de la bouche. L’hépatite C est un virus résistant qui peut vivre plusieurs jours à l’extérieur du corps, même dans le sang séché, ce qui signifie que vous êtes à risques dans certaines situations de votre vie quotidienne. Voici quelques conseils pour éviter d’entrer en contact avec l’hépatite B ou C et d’être potentiellement infecté par le virus :

  1.  Chez le tatoueur ou le perceur. Si vous songez à vous faire faire un tatouage, faites des recherches sur les salons de tatouage qui vous intéressent et posez des questions sur leurs pratiques d’hygiène de base. Assurez-vous que les instruments de perçage et de tatouage, dont les aiguilles, l’encre et les contenants d’encre, ne sont pas réutilisés.
  2.  Chez le médecin. Vous êtes à risque si les professionnels de la santé réutilisent les instruments médicaux qui sont à usage unique, comme les aiguilles ou autre équipement. Si vous avez quelque inquiétude que ce soit à ce sujet, parlez-en à vos professionnels de la santé.
  3.  Si vous partagez des articles de soins personnels. Les rasoirs, les coupe-ongles et d’autres articles de soins personnels sur lesquels pourraient se trouver des traces de sang peuvent transmettre l’hépatite C. Il importe donc de vous renseigner au sujet des protocoles de nettoyage de votre salon de manucure et d’éviter de partager vos articles de soins personnels.
  4.  Au moment de recevoir des soins de beauté ou des traitements thérapeutiques. Tous les types de traitements qui nécessitent l’utilisation d’aiguilles ou qui requièrent des prises de sang peuvent poser un risque s’ils ne sont pas effectués selon des principes de stérilisation ou d’élimination adéquats. Assurez-vous que les professionnels ne réutilisent aucun instrument destiné à des traitements comme l’électrolyse et l’acupuncture.

Discutez de vos risques avec votre fournisseur de soins de santé et soumettez-vous à un test de dépistage, au besoin. Vous pouvez obtenir de plus amples renseignements sur la prévention et le traitement de cette maladie à l’adresse www.canada.ca/sante.

Source: L’édition Nouvelles

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire