Cinq choses à savoir au sujet de votre système de chauffage résidentiel




Nous, Canadiens, dépendons plus que toute autre nation du monde sur notre système de chauffage. Nous en avons besoin, mais savons-nous au juste en quoi il consiste? Si vous n’êtes pas satisfait du système qui réchauffe votre maison en hiver, que ce soit pour des raisons de confort ou de coût, voici quelques facteurs à prendre en considération.

La base, c’est l’isolation. Il est certain que vos dépenses annuelles en chauffage dépendent du type d’énergie et des appareils que vous utilisez pour chauffer votre maison. Mais ne songez même pas à moderniser votre système de chauffage si vous n’avez pas d’abord optimisé le niveau d’isolation de votre maison. Dans la plupart des régions du Canada, il faut normalement un isolant en matelas ou en vrac de 22 pouces dans le grenier, ce qui n’est pas la norme dans bien des maisons. Mais quand il est question d’isolation, il vaut mieux en mettre plus que pas assez.

Choisissez le gaz naturel, dans la mesure du possible. Le gaz naturel est une ressource abondante au Canada. Il fournit de l’énergie propre dans les fournaises et les chaudières dont le rendement est supérieur à 95 %. Son prix fluctue, mais le gaz naturel demeure dans l’ensemble la source d’énergie la moins chère et la plus stable pour chauffer une maison.

Renseignez-vous sur la technologie de pompe à chaleur. Si vous n’avez pas accès au gaz naturel, vous pourriez vous tourner vers une pompe à chaleur électrique. C’est une solution intéressante qui se place au second rang des options les plus économiques. Pour chaque dollar que vous dépensez en électricité pour actionner la pompe à chaleur, le système répand une chaleur qui correspond à une dépense de 2 $ à 3 $ de chauffage avec des plinthes chauffantes électriques à résistance. La plupart des pompes à chaleur fonctionnent également en mode inversé, c’est-à-dire qu’elles peuvent aussi rafraîchir votre maison en été.

Explorez les contrôles thermiques intelligents. Pendant longtemps, nos maisons étaient munies de thermostats, mais à l’ère de l’électronique, le contrôle d’un système de chauffage est plus évolué. Par exemple, grâce aux thermostats sans fil, on peut contrôler indépendamment la température de chaque pièce. Pourquoi chauffer une pièce quand vous n’y êtes presque pas de la journée? De plus, de nos jours, les systèmes de contrôle permettent d’atteindre des niveaux de température plus stables et uniformes que jamais, surtout quand il s’agit des systèmes de chauffe-eau.

Conversion au chauffage hydrique. Le mot « hydrique » est un mot recherché pour désigner un système de chauffage à l’eau chaude. Les radiateurs à eau chaude et le chauffage au plancher fournissent la chaleur la mieux distribuée et la plus agréable qui soit. Étant donné qu’un tel système ne comporte aucun ventilateur, l’air ne soulève pas la poussière. Les systèmes de chauffage hydrique représentent également l’une des meilleures solutions quand on veut remplacer un système de plinthes de chauffage électrique au gaz naturel.

Quelles que soient vos décisions au moment de changer l’isolation ou le système de chauffage de votre maison, assurez-vous d’embaucher un entrepreneur qualifié pour effectuer les travaux. Vous ne pouvez changer vous-même votre système de chauffage : vous avez besoin d’un expert connaissant toutes les exigences en matière de sécurité. Les entrepreneurs spécialisés en électricité ou en systèmes au gaz doivent avoir un permis, alors n’embauchez jamais quelqu’un qui n’en a pas.

Pour plus d’information, allez à parecritsvp.com.

L’Edition Nouvelles

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire