Bagage de cabine ou enregistré? Là est la question pour les voyageurs




Les voyageurs canadiens savent qu’il existe des règles concernant les bagages de cabine. Certaines sont évidentes, comme celle qui interdit de transporter des couteaux, des armes et des explosifs, tandis que d’autres peuvent porter à confusion, comme la règle qui concerne le transport des liquides, des aérosols et des gels.

« L’une des principales cause de retard à nos points de contrôle est due à une trop grand quantité de liquides, d’aérosols ou de gels », mentionne Mathieu Larocque, porte-parole de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien. « Ces articles doivent être mis dans des contenants de 100 ml ou moins, puis être rangés dans un sac en plastique refermable d’un litre. Il faut ensuite retirer ce sac des bagages de cabine afin de le déposer dans un bac pour le contrôle. Les contenants trop grands devront être rangés dans les bagages enregistrés. »

Il existe toutefois d’importantes exceptions à cette règle :

  • Les médicaments sur et sans ordonnance peuvent être dans de plus grands contenants, mais il faut les laisser dans l’emballage original du fabricant ou veiller à ce qu’une étiquette pharmaceutique permette de les identifier facilement.
  • Les liquides pour les enfants prévus pour le vol comme le lait, les aliments pour bébés, la préparation pour nourrissons et le jus sont également autorisés en plus grandes quantités.

Dans tous les cas, il faut retirer les contenants des bagages de cabine et être prêt à les présenter à l’agent de contrôle pour une inspection.

Se renseigner sur le contrôle permet d’épargner du temps – les mois de juillet et août sont les plus occupés de l’année aux aéroports canadiens, où l’on s’attend à contrôler plus de 10 millions de passagers cet été.

Consultez le site web, l’application ou les médias sociaux de l’ACSTA pour obtenir plus de détails.

www.leditionnouvelles.com

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*