Attention à l’arnaque des grands-parents!




Vous êtes grand-parent et vous recevez un coup de fil ou un courriel de quelqu’un qui se dit être votre petit-fils. « J’ai été arrêté à l’étranger! lance-t-il. J’ai besoin d’argent rapidement pour payer ma caution. S’il te plaît, ne dis rien à maman ou papa parce qu’ils vont être en colère! »

Cette fraude du « besoin d’argent urgent » existe depuis de nombreuses années. Dans le scénario type de la fraude, un grand-parent reçoit un appel d’un fraudeur qui se fait passer pour un membre de la famille et affirme avoir besoin d’argent immédiatement. En général, le fraudeur dit avoir été impliqué dans un accident de la route, éprouver des difficultés pour revenir au pays ou avoir été arrêté et devoir payer une caution. Il demande alors au grand-parent de lui envoyer immédiatement des fonds par l’intermédiaire d’une compagnie de transfert d’argent. Souvent, la victime envoie la somme et ne se rend compte de sa méprise qu’après avoir envoyé l’argent.

Les fraudeurs arnaquent des millions de personnes chaque année au téléphone, par courriel, en ligne et en personne, et utilisent de nombreuses tactiques. L’arnaque des grands-parents est l’une des escroqueries les plus désolantes. C’est pourquoi il faut absolument être vigilant. Pensez-y à deux fois avant de remettre de l’argent à quelqu’un ou de lui communiquer des renseignements personnels.

Le Bureau de la concurrence donne quelques conseils pour vous protéger, vous et votre famille, contre les arnaqueurs :

• Ne divulguez pas de renseignements personnels. Protégez votre identité en tout temps et ne communiquez vos renseignements personnels qu’aux personnes en qui vous avez confiance.

• N’envoyez jamais d’argent à quelqu’un que vous ne connaissez pas ou en qui vous n’avez pas confiance. N’envoyez jamais d’argent ou ne payez jamais de frais pour recevoir un prix ou des gains de loterie. Ne virez jamais d’argent à quelqu’un dont vous ne pouvez pas confirmer l’identité. Ne donnez jamais d’informations au sujet de votre carte de crédit ou de votre compte bancaire au téléphone, à moins de connaître votre interlocuteur.

• Posez des questions et soyez ferme. Les fraudeurs comptent sur le fait que vous voudrez agir rapidement parce que le temps presse. Prenez le temps de bien évaluer la situation avant de prendre une décision.

• Tentez d’en savoir davantage. Posez-lui des questions auxquelles seul votre petit-fils pourrait répondre. Téléphonez aux parents du petit-fils en question afin de vérifier sa version des faits.

• Obtenez ses coordonnées. Demandez-lui s’il y a un numéro de téléphone que vous pouvez composer pour le rappeler. S’il s’agit véritablement d’un membre de la famille, la personne n’hésitera pas à vous le donner.

• Sachez vous protéger. Rappelez aux membres de votre famille de ne pas annoncer à la ronde, sur des sites comme Facebook ou Twitter, qu’ils s’absentent de la maison. Ils s’exposent, de même que leurs familles, aux fraudeurs qui pourraient utiliser ces renseignements. De plus, assurez-vous que les coordonnées des membres de votre famille sont à jour afin que vous puissiez facilement entrer en contact avec eux.

Vous trouverez d’autres renseignements en ligne, à www.bureaudelaconcurrence.gc.ca/fraude, ou en composant sans frais le 1 800 348-5358.

Source: L’Edition Nouvelles

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire