7000 personnes à aimer et à visiter pendant les Fêtes




L’Association des établissements privés conventionnés lance une chaîne d’amour dans les CHSLD et centres de réadaptation privés conventionnés ainsi que sur le Web pour que tous les aînés qui y habitent ne soient pas oubliés pendant la période des fêtes. L’objectif est que chacun des 7 000 résidents ait au moins une visite et que 100 000 personnes soient sensibilisées sur les réseaux sociaux à l’isolement et à la tristesse vécus par les aînés qui n’ont pas de visites pendant les fêtes.

En bref

  • Le but de la campagne est de créer une chaîne d’amour réelle et virtuelle pour que chaque résident vivant dans un CHSLD ou séjournant dans un centre de réadaptation privé conventionné reçoive de la visite pendant la période des fêtes
  • La partie Web de la campagne veut sensibiliser la population à la solitude et à la dépression chez les aînés isolés en montrant des images qui démontrent le plaisir et les effets positifs ressentis par les résidents qui reçoivent de la visite régulièrement
  • La campagne se déroulera sur Facebook et Twitter entre le 15 décembre 2017 et le 1er janvier 2018
  • Le mot-clic de la campagne est #7000vies7000visites

Citations
« Sous le thème #7000vies7000visites, les membres de notre Association organisent une série d’activités destinées à réunir les familles et à assurer aux aînés et aux adultes hébergés dans nos établissements un beau Noël entouré des leurs. Notre objectif est que chacun de nos 7 000 résidents ait au moins une visite pendant la période des fêtes. Notre objectif est que chacun de nos résidents soit heureux. » — Annick Lavoie, directrice générale de l’Association des établissements privés conventionnés.

« Aucun de nos résidents ne mérite d’être seul pendant la période des fêtes. L’amour et l’amitié sont gratuits, offrez-les généreusement à un proche en CHSLD. Le cadeau d’une visite est le plus beau qui puisse être donné en cette période festive. » — Vincent Simonetta, président de l’Association des établissements privés conventionnés.

Source: Association des établissements privés conventionnés (AEPC)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire